Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates
Politique

Cérémonie des Vœux du Conseil administratif du 15 janvier 2010: Discours de Geneviève Arnold, Conseillère administrative

Chers nouveaux habitants de Plan-les-Ouates,
Mesdames, Messieurs les représentants de nos associations communales,
Mesdames et Messieurs les invités,
Mesdames et Messieurs,


Ce moment de rencontre est depuis quelques années devenu une tradition en ce début d’année et je m’en réjouis. J’ai plaisir à prendre la parole face à un public qui s’est déplacé malgré les frimas de l’hiver, intéressé par l’évolution de sa commune, de son lieu de vie ou de travail, par le simple fait aussi de pouvoir se retrouver à l’issue de la partie officielle pour partager sur les orientations politiques ou sur le devenir de ce village qui a su grandir de manière réfléchie, au stade de devenir un pôle dont on parle dans les médias, tant au niveau de sa richesse industrielle, sa ZIPLO est effectivement réputée, qu’au niveau de ses projets intercommunaux, ou au niveau de sa vie culturelle, dense, riche qui fait parler d’elle aux confins de notre territoire genevois, voire plus.

L’année 2010 s’annonce symbolique pour Plan-les-Ouates qui deviendra ville en atteignant 10'000 habitants. L’événement sera certainement vécu en automne avec la finalisation de plusieurs constructions, et notamment celle du chantier situé aux abords de l’Espace Vélodrome, et donc l’arrivée de nouveaux habitants, de nouvelles familles.
Si notre Commune se doit de marquer l’événement en accueillant la personne qui fera basculer la balance sur le côté urbain, elle n’en ressentira toutefois que peu de répercussions directes. Plan-les-Ouates sera toujours désignée comme Commune de Plan-les-Ouates, et non pas comme ville de…, dans une volonté de préserver l’identité de ses villages Saconnex-d’Arve et Arare. Objectif premier : préserver notre qualité de vie.

L’événement sera toutefois source de projets. En septembre 2010, un livre sur l’histoire de Plan-les-Ouates, depuis ses débuts d’indépendances en 1851 jusqu’à nos jours du XXIe siècle axés industriels, sera présenté à la population. Une grande place sera laissée à la mémoire, à celles et ceux qui ont marqué de manière significative notre commune et que nous avons écouté pour faire parler l’âme de Plan-les-Ouates. La direction de l’ouvrage, attribuée à l’historien Dominique Zumkeller, spécialiste de l’histoire genevoise, laisse une belle place à notre groupe des archives, Mémoire de Plan-les-Ouates et nous nous en réjouissons.

Le thème de la ville sera également exploité par le Fonds de décoration et par La julienne, Maison des arts et de la culture, qui organise en septembre une grande exposition, en ses murs, sur ce vaste sujet. Les inscriptions pour présenter une œuvre sont ouvertes jusqu’à la fin janvier et je ne saurais qu’encourager les artistes, reconnus et moins connus, à se motiver pour se projet à nous présenter leurs œuvres. De la documentation est à disposition à l’entrée.

Qui dit accroissement de la population découle automatiquement sur l’accueil des enfants. La petite enfance développée au cours du temps avec des structures d’accueil diversifiées : crèche, jardin d’enfants, garderie, familles d’accueil, notamment par le biais de l’association des Poussins que PLO soutient.

Une grande satisfaction pour moi a été de pouvoir travailler sur un nouveau projet de crèche, pour lequel notre Conseil municipal a voté les crédits en octobre dernier et qui ouvrira ses portes, à deux pas d’ici, en janvier 2011, dans une année. 32 places, soit une possibilité d’accueil d’une cinquantaine d’enfants, seront ainsi proposées aux familles qui attendent impatiemment une solution nouvelle. La crèche, le jardin d’enfants, est une solution indispensable pour les parents qui travaillent de plus en plus intensément. Il nous faut donc penser la crèche sous une nouvelle forme, avec des horaires réellement adaptés aux parents, au bien-être familial. C’est ce que nous avons réalisé pour les locaux du rez-de-chaussée des bâtiments de la promotion voisine.

Mon objectif est toutefois aussi de montrer que l’enfant n’a pas l’obligation de fréquenter une telle structure. L’enfant peut évoluer sainement sans pour autant faire un passage obligé en structure professionnelle avant son entrée à l’école. Un enfant une place en crèche est bien utopiste en notre commune à ce jour. A vous qui pouvez profiter de vivre l’encadrement de l’enfant au sein de la famille, profitez-en, devenez peut-être famille d’accueil !

Un autre projet s’ensuivra : celui d’une crèche au sein de la zone industrielle, sur la parcelle que l’on appelle la Piscine. Il s’agit de monter ici un projet, en lien avec les entreprises de la place. Un joli défi que je relève avec motivation.

Le dynamisme démographique que nous connaissons sur notre commune a des répercussion directes sur la vie des familles. Besoin en institutions spécialisées pour la petite enfance on l’a évoqué ; développement et adaptation des infrastructures scolaires ; demandes croissantes  au niveau des activités para et périscolaires ; accueil du midi par le biais du restaurant scolaire en courbe toujours ascendante.

  • Lundi 11 janvier, nous avons ainsi ouvert notre nouveau restaurant scolaire, destiné aux enfants de l’école du Pré-du-Camp, à la salle communale nouvellement rénovée.
  • 2 salles destinées en journée scolaires à l’accueil du restaurant scolaire étaient indispensables.
  • Cette ouverture coïncide avec la collaboration avec un nouveau traiteur pour la confection des repas : l’entreprise DSR qui a remporté le mandat, lors de la procédure de choix, sous forme d’offre AIMP. Plan-les-Ouates a été la première commune genevoise à entreprendre cette démarche officielle dans le cadre des restaurants scolaires, garantissant ainsi compétitivité et qualité


La Commune porte un soin particulier à ses locaux.

L’Espace Vélodrome qui nous accueille aujourd’hui a, depuis 2004, bien pris ses marques tant avec les événements communaux, associatifs, privés, qu’avec les spectacles proposés, grâce à la saison culturelle, dirigée par notre service culturel.

La salle communale a réouvert ses portes après 2 ans de fermeture pour transformation, le 16 décembre dernier. Elle correspond à l’âme de la commune et ses habitants lui sont très attachés. Elle est bien sûr à disposition, à la location, sur réservation, tant pour nos associations que pour les fêtes privées.

La julienne a fêté ses 2 ans en août dernier et je ne peux que vous encourager à vivre les événements qui s’y déroulent. Lieu de rencontre, d’échange, lieu de cours et d’expression, d’exposition et de conférence, la julienne a su aussi, en novembre dernier nous ouvrir les portes du cinéma suisse. C’était un vrai moment de bonheur à vive en nos murs.

Hier encore, le vernissage de l’exposition de collage de Monsieur Pierre Merminod montrait la variété d’œuvres à découvrir, grâce aux artistes qui vivent passionnément leur art.

Aujourd’hui, le Xxe anniversaire du Week-end musical est marqué, par le concert exceptionnel d’Aline Champion. C’est une chance d’accueillir en notre commune cette artiste de renom international, 1er violon au Philharmonique de Berlin.

La politique culturelle de la commune connaît quelques nouvelles orientations affirmant le rôle de Plan-les-Ouates dans ce domaine.

Une information que je souhaite aussi donner ici, concerne notre service culturel qui a, depuis janvier 2010 une nouvelle composition dans sa direction. Madame Tamara Dacuna et Monsieur Pascal Mabut assurent la coresponsabilité du service.

Cette nouvelle équipe annonce de belles perspectives et je m’en réjouis.

L’aspect culturel occupe une place importante dans notre commune avec un beau dynamisme. La culture ouvre des perspectives d’intégration, de rencontre, de découvertes, …

La communication est toujours plus d’actualité. Améliorer l’information partager au mieux avec notre population est notre souhait.

Pour cela : magazine Ouverture, site Internet, publications ciblées en fonction des événements.

Soyez à l’affût de nos informations, suivez notre communication, c’est ainsi que vous saurez vivre au mieux Plan-les-Ouates.

Mes objectifs : poursuivre mon mandat dans la motivation qui m’habite pour le bien-être des habitants de notre commune. Petite enfance et famille mes priorités en 2010, ave c, même si la culture sera toujours sous-jacente à toute action, d’autant plus avec le développement du quartier Chapelle-Les Sciers où, en collaboration avec la ville de Lancy, de beaux projets seront certainement moteur d’une belle ligne du « vivre ensemble ». La nouvelle école primaire sur le territoire de Plan-les-Ouates connaît déjà se première orientation par le biais du concours lancé et abouti, puisque le lauréat a été désigné et travaille sur la finalisation du projet.

Je terminerai en formulant mes remerciements, à celles et ceux qui font vivre Plan les-Ouates par leur enthousiasme, leurs réalisations, la vie associative qu’ils développent, et bien sûr pour les collaboratrices et les collaborateurs de notre administration communale qui effectuent le lien avec la population et qui, par leur compétences et leur savoir-être, contribuent grandement aux réalisations que nous entreprenons.

Merci aux sociétés locales de représenter le monde associatif, extrêmement varié sur notre commune. Plus de soixante associations se partagent une offre d’activités à l’attention des habitant de Plan-les-Ouates et de sa région.


Je terminerai en formulant mes vœux chaleureux à vous tous ici présents, soit celles et ceux qui nous font le plaisir de répondre à notre invitation et qui marquent ainsi leur attachement à notre commune, à leur commune.

Que l’horizon 2010 puisse se dégager en vous offrant santé et bonheur, ainsi que des joies multiples , à vivre en toute sérénité. Voici mes vœux les plus sincères.