Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates
Politique

Cérémonie des Vœux du Conseil administratif du 15 janvier 2010: Discours de Thierry Durand, Maire



Mesdames Messieurs, chers invités,

Comme le veut l’agréable tradition de notre commune, l’occasion de la nouvelle année permet au Conseil administratif de prononcer quelques mots pour vous faire part de ses intentions pour l’année à venir, et, pourquoi pas, pour faire un rapide survol des actions entreprises les mois écoulés.

Faire de la politique, c’est faire des choix. Parmi les différents domaines de mon dicastère, je vais évoquer quelques sujets en cette fin de journée.
 
Le Conseil administratif de la commune de Plan-les-Ouates estime qu’un des principaux défis à relever à court terme concerne la maîtrise de notre consommation d’énergie.

En effet, le « modèle énergétique » sur lequel repose notre société postindustrielle est fondé sur le recours à des sources d’énergie d’origine fossile qui ne sont pas intarissables et dont la consommation entraîne des effets dévastateurs sur le climat.

Pour en changer progressivement et si possible rapidement, il convient de développer le recours à des énergies renouvelables. Par renouvelable, il faut comprendre des énergies dont le stock se renouvelle à un rythme similaire à celui de sa consommation.

Il convient également d’axer nos efforts sur une limitation de la consommation d’énergie, ce qui est possible sans pour autant limiter la qualité de notre vie. Dans ce domaine, il y a de nombreux exemples de gaspillages qui pourraient être évités. Et ce à toutes les échelles : que se soit au niveau des gestes quotidiens, ou que ce soit au niveau plus global, par exemple dans les domaines du chauffage et de la mobilité.

La commune de Plan-les-Ouates a pour objectif de soutenir les démarches individuelles ou d’entreprises qui visent à limiter la consommation énergétique. A cette fin, le Conseil administratif, conformément à son programme de législature, entend doter la commune d’un fonds de développement durable qui aura pour objectif de soutenir financièrement :

  • Les bilans énergétiques
  • Le recours à des énergies renouvelables
  • La labellisation  « minergie »
  • Les actions qui visent à limiter la consommation d’énergie dans les bâtiments
  • Le recours à des instruments de mobilité douce


Le Conseil administratif soumettra prochainement au Conseil municipal cet ambitieux projet.

Toujours dans le domaine de l’énergie, le Conseil municipal a voté en automne dernier un crédit d’investissement de 160'000 F pour financer une opération de photo thermie aérienne, à l’instar de ce qui a été fait l’an dernier dans les communes de Vernier et de Meyrin. Cette opération se déroulera en parallèle dans la commune de Bernex.

Concrètement, et lorsque les conditions météorologiques seront propices - c’est-à-dire qu’il faut qu’il fasse assez froid, mais qu’il n’y ait pas trop de neige…- , un hélicoptère survolera à basse altitude le territoire communal en photographiant l’ensemble des bâtiments avec une caméra thermique. Après un traitement informatique spécifique des images enregistrées, une séance d’information destinée à l’ensemble de la population sera organisée à la fin de l’été. Elle permettra de remettre à celle et ceux qui sont intéressés – et j’espère qu’ils seront nombreux -, la photo de « leur » bâtiment, photo qui montrera clairement les éventuelles pertes thermiques. A noter que l’ensemble de cette opération sera équilibrée par une compensation carbone.

Je vous l’ai annoncé l’an dernier, la commune de Plan-les-Ouates a obtenu, fin 2008, le label Cité de l’énergie.

Parmi les différentes actions qui sont en lien avec cette labellisation, dont nous pouvons être fiers, vous avez pu constater que nos bâtiments sont tous dotés d’une « étiquette » énergétique. Certaines sont bonnes alors que d’autres le sont moins. Différents  audits énergétiques ont d’ors et déjà été menés dans nos bâtiments et des actions correctrices ont été prises, par exemple dans la programmation des installations de chauffage. Gageons que ces mesures améliorent l’efficacité énergétique de nos bâtiments et que ceci se verra par l’amélioration des étiquettes énergétiques.

Des panneaux solaires produisant de l’électricité ont été installés sur les bâtiments de la voirie, et les démarches sont en cours pour en installer d’autres sur les bâtiments qui le permettent parmi lesquels celui dans lequel nous nous trouvons.

Le Conseil municipal a voté, en décembre dernier, un important crédit de plus de 7 millions de Francs pour rénover les toitures des immeubles locatifs du chemin de Vers. En effet, de nombreuses plaintes – fondées – nous sont parvenues des locataires de ces immeubles pour nous signaler d’importantes fuites dans l’isolation thermique de ces toitures. Ce qui a pour conséquence que certains appartements subissent d’importants courants d’air, compensés tant bien que mal, par un recours accru à des chauffages d’appoint.
Nos services sont en train de lancer la procédure d’adjudication des travaux, procédure qui prend du temps puisque nous sommes soumis à l’Accord international sur les marchés publics. L’objectif est de pouvoir débuter ces travaux d’ici à l’été.

L’éclairage public fait l’objet actuellement d’un plan d’action avec les Services industriels  visant à diminuer, là où c’est pertinent, l’intensité de l’éclairage à partir du milieu de la nuit, sans qu’il n’y ait d’incidence perceptible sur les flux lumineux. Mais cela permet de substantielles économies d’énergie. Le planning prévoit que ces travaux soient terminés à la fin de l’année.

En corolaire, les actions dans le domaine de la mobilité se poursuivent.

Un plan de mobilité à l’échelle de la ZIPLO est en cours de réalisation. Cette opération prend du temps car c’est une démarche inédite car elle regroupe un bon nombre de partenaires. Mais différentes actions sont en voie de concrétisation pour diminuer progressivement la circulation automobiles – et les problèmes de stationnement qu’elle génère.

Plusieurs des projets initiés l’an dernier arrivent à leur premier terme, c’est-à-dire le rapport, assortis de recommandations qui vont être mises en œuvre ces prochains mois.

Il s’agit principalement du schéma directeur du réseau cycliste et du plan directeur des chemins pour piétons, qui seront présentés dans les semaines qui viennent aux commissions concernées du Conseil municipal.

Il s’agit également du concept de stationnement communal qui débouchera, à n’en pas douter, sur la mise en place de zone bleue macaron, comme il en existe en Ville de Genève. La commune voisine de Lancy s’est aussi dotée de cet instrument de régulation du stationnement qu’elle va mettre en œuvre ces prochains mois.
 
L’opération de soutien financier à l’acquisition d’abonnements annuels TPG, initiée l’an dernier, a obtenu un réel succès, puisque près de 120 nouveaux abonnements ont été acquis.
Gageons que ces chiffres augmenteront cette année encore puisque je me plais à relever l’effort consenti par les TPG qui ont notamment amélioré sérieusement la cadence des lignes D et 4 et particulier.

La perspective de voir le tram – enfin – arriver sur notre territoire semble acquise. Le Président du Conseil d’Etat l’a même évoqué lors du traditionnel discours de St-Pierre du 7 décembre dernier. Le tracé de ce futur tram est à l’étude par le canton : il pourrait passer sur la route de Base ET sur la route de St-Julien. Mais peut-être que les contraintes financières inciteront les autorités cantonales et fédérales à mettre en œuvre ce double tracé en 2 phases successives, et bien malin celui qui peut dire, aujourd’hui, quel sera l’ordre de ces phases.

Comme vous le savez, la commune de Plan-les-Ouates a baissé sa fiscalité l’an dernier. Pourtant, nous, contribuables, ne verront l’effet concret de cette baisse que lorsque nous recevrons notre bordereau de taxation 2009 cette année.
Le Conseil municipal a voté le projet de budget pour l’année 2010 en reconduisant ce taux de 40 centimes additionnels.
Nonobstant différents facteurs externes qui péjorent l’assiette fiscale communale, je pense en particulier à la baisse des impôts votée par le peuple l’automne dernier, à la crise financière qui – malheureusement – fragilise encore notre tissus économique malgré quelques signes de reprises et à la modification de la péréquation fiscale intercommunale, le niveau des revenus et des dépenses du ménage communal poursuit une légère croissance de +3 % environ. Il ne faut pas nous le cacher, cette situation nous est enviée par certaines communes voisines. Et nous la devons à notre « bassin » de contribuable qui est remarquable. A nous, Conseil administratif et Conseil municipal de poursuivre une gestion économe des deniers publics.
 
Dans le domaine de la sécurité, une nouveauté est à signaler : depuis le 1er janvier 2010, les agents de sécurité municipale sont devenus des agents de Police municipale suite à l’adoption d’une loi par le Grand conseil. Et leurs prérogatives ont été mieux définies qu’elles ne l’étaient auparavant.

La création, il y a un peu plus d’une année, d’une patrouille intercommunale de sécurité avec les communes de Bernex, Lancy et Onex, a donné lieu à un bilan jugé très satisfaisant. Cette patrouille est donc reconduite, et quelques ajustements ont été apportés : notamment les horaires de la patrouille ont été différenciés entre les périodes hivernales et les périodes estivales.

L’ilotage à pied et à vélo de nos ASM – pardon, de nos APM Agents de Police municipale – doit être encore accru et ce, de manière inversement proportionnelle à l’usage de leur véhicule motorisé…

Je vais mentionner encore 2 projets qui me tiennent particulièrement à cœur pour l’année 2010 :

Vous savez très certainement que la commune de Plan-les-Ouates dispose d’un patrimoine de logements assez important. Le Conseil administratif a décidé de compléter les critères d’octroi de ces logements en en introduisant de nouveaux, ce qui me réjouit. En effet, outre les liens des requérants  avec la commune, des critères économiques et liés à la situation familiale des demandeurs ont été introduits. Il est prévu de mettre en œuvre ces dispositions progressivement durant l’année 2010.

Dans un autre registre, vous savez également que la commune a acquis, en 2005, différentes parcelles dans la zone industrielle, à un endroit nommé couramment «la piscine».

Le Conseil municipal a travaillé sur ce sujet en créant une commission ad hoc qui et ardemment travaillé l’an dernier. Ces travaux ont débouchés sur le vote par le Conseil municipal d’une résolution en novembre dernier.

Conformément à la volonté exprimée par les membres du Conseil municipal, un partenariat avec la Fondation pour les Terrains industriels est établi dans le but de mener à bien la construction d’un bâtiment d’envergure qui devra accueillir des entreprises, notamment du domaine des clean-tech (ou technologie propre en bon français).
Outre le fait qu’il devra être irréprochable sur le plan énergétique, ce bâtiment contiendra:

  • un parking public,
  • une caserne pour notre compagnie de sapeur pompier, caserne que nous prévoyons plus grande que nécessaire pour lui permettre de faire face à d’éventuels – et futurs – regroupement de compagnies
  • une crèche qui devra être interentreprise, 
  • des infrastructures pour mettre en place un réseau de chauffage à distance

La planification prévoit, en faisant preuve d’un optimisme raisonnable, un dépôt d’autorisation de construire dans 12 à 18 mois.

Tous ces projets, toutes ces actions ne peuvent être menées en solitaire, naturellement.

C’est d’abord mes 2 collègues du Conseil administratif  que je remercie pour la qualité de notre collaboration. Certes, parfois, nous sommes en désaccords – mais c’est bien normal !  Mais nous sommes toujours parvenus à les surmonter – quitte à devoir parfois trancher en votant – dans le souci permanent du bien commun.

C’est ensuite le personnel communal, instance d’exécution, mais également de proposition pour le Conseil administratif. Je me plais à relever, année après année, la qualité de l’engagement et le professionnalisme de l’ensemble des collaborateurs et collaboratrice de la commune. Du reste, sans eux, cette soirée ne pourrait se dérouler. Je les en remercie chaleureusement.

Ce sont aussi les membres du Conseil municipal avec qui le travail est constructif en plus d’être, à mes yeux, amicalement agréable.
Je suis convaincu que c’est ainsi que les intérêts bien sentis de la commune peuvent être efficacement défendus dans la perspective de son développement que j’aspire durable !

Pour terminer, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée triste émue pour les Haïtiennes et les Haïtiens, victimes une fois de plus, de ravages meurtriers dus cette fois à la tectonique des plaques.
Alors que nous, Genevoises et genevois, râlions comme c’est notre habitude, sur la qualité du déneigement… alors que c’est l’hiver !

Je vous transmets mes meilleurs vœux de bonheur, de prospérité et surtout de santé, à vous et à vos proches.

Je vous remercie de votre attention.