Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates

Discours de M. Roberto Righetti, Président du Conseil municipal - 1er août 2014

Chères Concitoyennes, Chers concitoyens, chers invités, chers tous,

Nous voici réuni comme d’habitude pour célébrer la fête nationale… comme d’habitude peut-être pas, car cette année est différente. C’est en 1814 que la Diète Fédérale vote l’entrée dans la confédération de trois cantons : Neuchâtel, Valais et Genève, ceci au mois de septembre le 12 précisément ; la signature de l’entrée dans la confédération est apposée définitivement le 19 mai 1815, c’est à ce moment donc que Genève devient le 22ème canton Suisse, nous fêtons donc la 199ème fête nationale dans le canton de Genève !!

La fête nationale en Suisse est une fête véritablement populaire, ouverte à tous, décentralisée, multiple et diverse, en bref fédéraliste et participative comme l’est notre système politique.

Pas de fête unique dans la capitale du pays… mais une fête dans chaque commune, village et ville, soit des milliers de fêtes au même instant, partout et avec la participation aussi bien des Suisses, des étrangers et de toutes les personnes présentes.

Le patriotisme suisse n’est pas un nationalisme arrogant, agressif et menaçant mais un patriotisme humble et discrètement fier, amical et solidaire.

En Suisse, la Fête nationale n’est pas une démonstration de suprématie de la nation, et encore moins de la volonté de se barricader ou de se replier sur soi.

La Fête nationale en Suisse exprime la simplicité et le plaisir de se retrouver. C’est la célébration modeste d’un pays où l’on se sent heureux de vivre, de travailler, de faire la fête.

Je salue ce soir tous les visiteurs d’outre frontière qui nous font le plaisir de participer à notre fête nationale.

Oui, nous habitons un pays de paix qui s’est construit grâce à la volonté de populations et de cantons de se rassembler, pour éviter les guerres et pour trouver la prospérité. Mais le miracle helvétique ne va pas de soi. Il faut le cultiver et le soigner en entretenant des liens avec toutes les régions de Suisse et également avec nos voisins, sur le continent européen.

Si notre petit pays, ouvert sur le monde, est fort, c’est grâce à l’équilibre entre tradition et innovation, entre acquis et dynamisme…mais aussi empreint de réflexions avant de devoir agir dans l’urgence.

Nous sommes même peut-être à l’aube d’un changement important, mais peut-on s’écarter de la tradition et de l’empreinte de l’histoire…est-il si important de changer le cantique Suisse ?

Cette volonté serait celle d’un patriote qui lors de son discours au Grütli aurait été surpris du manque d’enthousiasme et de connaissance des paroles par les gens présents lorsqu’il a fallu donner la voix au fameux cantique…mais nous sommes nous posés la véritable raison de ce manque d’intérêt ?

Dans cette ère qu’on n’arrête pas de dire de communication, les gens s’éloignent de plus en plus les uns des autres et communiquent par messageries interposées… on s’éloigne de la solidarité qui a fait l’union des peuples, on invente la journée des voisins pour que les gens arrivent à se dire bonjour et à faire connaissance…., avant même que le sport soit devenu, parfois, la fierté d’un peuple et fasse partager l’émotion ; il doit y avoir la volonté de s’identifier à quelque chose pour partager cette émotion… la musique et le chant sont un des premiers communicateurs d’émotion, de partage et donnent ce sentiment de se sentir ensemble, pourquoi donc changer d’hymne…il suffit d’un peu plus d’intérêt et de volonté c’est pour cela que ce soir je vous invite tous à vous approprier le cantique,  dans quelques minutes la majestueuse chorale d’Arare va entonner cet Hymne, vous avez sur le dépliant les paroles, donnons tous de la voix pour que cela devienne.. à l’unissons la soirée d’un premier août de partage de communication et  de joie de vivre…

Au nom de mes collègues du conseil municipal je vous souhaite une très belle fête.

Vive la Suisse, vive le canton de Genève, vive Plan-les-Ouates !!!


Roberto Righetti, Président du Conseil municipal


NB : Texte adjoints de sources relevées de divers textes, histoire de la Suisse et autres sur internet.

(Photo: Timothée Jeannotat)