Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates

Discours officiel des Promotions citoyennes 2012

 

Chers jeunes citoyens et citoyennes,
Chères Suissesse et Suisses, nouvellement naturalisés,
Mesdames et Messieurs,

C’est avec honneur et grand plaisir que je m’adresse à vous à l’occasion de cette soirée citoyenne, à l’Espace Vélodrome, qui accueille les jeunes adultes de demain, ainsi que les personnes naturalisées au cours de l’année 2011, habitant le territoire communal.

Le Conseil administratif vous invite ce soir pour marquer ce moment symbolique dans votre commune d’habitation, voire d’origine. Qu’il s’agisse d’un jeune, d’une personne nouvellement naturalisée, ce moment est fort de signification citoyenne et je vous remercie d’avoir répondu à notre invitation qui se veut avant tout un moment de rencontre, même s’il reste assorti d’un discours de circonstance.

Recevoir par poste sa première enveloppe permettant de s’exprimer par le vote, être en possession d’un passeport à croix blanche, sont des cadeaux certes riches en émotion, car attendus depuis longtemps et significatifs d’intégration.

Vous êtes ici ce soir plus de 65 jeunes à vous être inscrits pour participer à ce moment de rencontre, sur les quelques 140 personnes nées en 1994 résidant actuellement à PLO, Je suis heureuse de vous savoir intéressés par cette cérémonie. Preuve que vous attachez une signification particulière à ce passage dans le monde dit d’adultes et à votre commune.

Vous atteindrez votre majorité au cours de l’année 2012, certains ont peut-être déjà eu leur anniversaire. Nés en 1994, les événements qui ont marqué cette année sont le reflet d’une période qui vous concerne. Grâce à Internet, vous pouvez vous documenter aisément sur votre année de naissance ; cela peut être enrichissant. L’histoire, c’est aussi votre vie, la connaître, c’est comprendre votre présent.

Vous êtes pour la plupart en formation, avez certainement des projets de vie, de voyages, … Vous avez peut-être des craintes sur ce futur qui vous attend alors que l’on parle de crise économique depuis quelques années.

Passer ce fameux cap des 18 ans est certes une étape importante de votre vie personnelle.

18 ans, pour nous qui les avons vécus il y a déjà bien des années est bien sûr significatif de souvenirs, même si la même cérémonie, un peu plus formelle à l’époque, se déroulait à 20 ans, en tout cas pour ma génération, puisque l’âge de la majorité a été abaissée à 18 ans en 1983.
Avoir 18 ans. De nombreuses questions, que vous devez certainement vous poser d’une façon ou d’une autre, surgissent alors.
Avoir 18 ans et atteindre sa majorité civile. Qu’est-ce que cela signifie vraiment ?

  • Suis-je réellement devenu-e adulte du soir au matin ?
  • Capacité civile, capacité de discernement ; est-ce que cela me concerne réellement ?
  • Que deviennent mes parents face à mes responsabilités ? Est-ce que mes relations avec eux vont se modifier ? Vont-ils toujours « m’entretenir » ? Je revendique pourtant mon indépendance, mes droits !
  • A quel âge devient-on majeur dans d’autres pays ? Sommes-nous tous égaux ?
  • Quelle différence entre la majorité civile et la majorité civique ?

De nombreuses questions entourent le simple argument que l’on entend souvent : je suis majeur, j’ai des droits…. Je n’ai plus besoin de l’accord de mes parents pour…. ; je peux sortir en boîte sans restriction ; je peux gérer mon compte en banque ; je …., etc.

Je peux voter, je peux prétendre à l’éligibilité : ça, c’est la majorité civique.

Devenir majeur-e implique des droits, mais aussi des devoirs, il convient de ne pas l’oublier. Remplir sa déclaration fiscale, assumer ses paiements, honorer sa signature, accomplir son service militaire ou un service civil, …

Si la majorité civile est atteinte par tous les jeunes au jour de leur 18e anniversaire, la majorité civique demeure à ce jour réservée aux jeunes de nationalité suisse, avec une certaine ouverture toutefois depuis les votations populaires d’avril 2005, puisque les étrangers établis depuis plus de 8 ans ont dorénavant droit de vote au niveau communal.

Les droits de vote et d’éligibilité sont de toute évidence des droits importants ; ils permettent de se positionner, de s’exprimer, de participer à la vie politique communale, cantonale et fédérale. Je vous encourage à « user » de cette chance d’expression.

Devenir citoyen-ne va bien au-delà, car participer activement à la vie de la collectivité, là où l’on vit, c’est aussi exercer sa citoyenneté. De nombreux étrangers, jeunes ou moins jeunes, sont très actifs sur le terrain associatif. C’est la raison pour laquelle la Commune de Plan les Ouates a choisi, il y a plusieurs années déjà, de convier à cette cérémonie des Promotions citoyennes tous les jeunes concernés, qu’ils soient suisses ou étrangers.

Pour nos jeunes de ce soir, l’accueil d’aujourd’hui est complémentaire à la Soirée citoyenne organisée par la Ville de Genève et l’ACG, que certains et certaines d’entre vous vivront le 27 février, au Théâtre du Léman.

Ces cérémonies, C’est souvent le moment de vous rappeler que votre jeunesse est notre force de demain. A vous de faire vibrer les foules et transmettre les valeurs de l’humanité. Notre Terre, dont on parle énormément en ce début du XXIe siècle avec toutes les notions de développement durable, vous appartient. Faites en sorte de la préserver dans votre évolution personnelle et professionnelle, vous êtes ses messagers.
La chance qui vous sourit, ici, dans notre pays, c’est la liberté. La liberté d’action, la liberté de parole et d’expressions diverses, la liberté de voter. Je vous encourage de tout cœur à user, en bonne intelligence de ce bonheur.

Je tiens aussi à m’adresser aux personnes d’origine étrangère, devenues suisses tout récemment. Elles l’étaient d’ailleurs déjà dans leur fort intérieur puisqu’elles ont entrepris les démarches leur permettant de vivre différemment leur vie de citoyen.

10 nouveaux Suisses et nouvelles Suissesses, présents ce soir, sur 26, ont confirmé, par leur demande de naturalisation, leur désir d’appartenance à notre pays, et plus particulièrement à notre commune. C’est un engagement fort qui ne signifie nullement le rejet de son pays d’origine.

Nous accueillons avec reconnaissance ce désir d’intégration politique, leur souhaitons la bienvenue et restons à disposition pour nous entretenir sur les sujets qui vous tiennent à cœur ou qui vous interpellent.

Cette soirée se veut avant tout conviviale et récréative avec un concert, fragmenté en plusieurs moments musicaux.

Je tiens à saluer et à remercier nos deux musicien du moment qui nous accompagneront tout au long de la soirée.

Je tiens aussi à annoncer, dès à présent notre invité, Monsieur Dominique Louis, ancien adjoint au chef du protocole de la République de Genève. Il a croisé les plus grands de ce monde, les a accueilli en terre genevoise, les a conduits auprès de nos autorités cantonales.

Je luis suis grandement reconnaissante de nous consacrer ce soir du temps. Il saura, j’en suis certaine vous captiver de ses propos imagés axés sur la Genève internationale notamment.

Cette soirée vous appartient, elle vous donne la possibilité de retrouver amis et connaissances. Peut-être vous êtes-vous perdus un peu de vue de par vos parcours différents depuis l’école primaire. Cela peut être le moment de vous redécouvrir ou de faire connaissance. C’est aussi pour nous autorités communales, l’occasion de vous remettre un souvenir de votre Commune. Nous espérons que vous apprécierez notre choix et que vous le conserverez avec plaisir. Il est le reflet de votre entrée dans la majorité.

Je profite de vous rendre attentifs au lieu que nous occupons, l’Espace Vélodrome. Lieu de rencontre, de manifestations, de spectacles. Je vous encourage à suivre l’évolution des événements qui s’y déroulent et à y participer. Notre site Internet vous présentera le calendrier qui met en valeur les événements, les spectacles issus de la programmation culturelle et les diverses rencontres.

Plan-les-Ouates est une commune qui bouge, qui propose de multiples activités, je ne peux donc que vous encourager à vivre votre cité et à la faire vivre. Notre commune est effectivement l’une des plus jeune du canton, votre présence et votre intérêt nous encouragent à vous inciter à nous faire part de vos motivations et projets. Nous serons à votre écoute.

Plan-les-Ouates devenue ville depuis fin 2010, bascule dans les grandes communes, mais nous tenons à préserver avant tout ces moments de convivialité et de rapprochement.

Je vous souhaite un magnifique parcours de vie et vous invite à profiter pleinement de votre majorité civile.

Merci de votre écoute et bonne soirée.


Geneviève Arnold
Maire