Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates
Sport

Extraits de la conférence sur le sport: «La reconversion des sportifs; quelle vie après le sport ?»

Ce cycle de conférences ayant pour but de partager des idées, des points de vue ou encore des ressentis, nous vous livrons quelques uns des riches et passionnants échanges que nous nous ont offerts nos invités.


Fabien Ohl, sociologue du sport

«….qui dit reconversion, dit conversion initiale, on peut faire le parallèle avec la sociologie des religions, en particulier avec les travaux de Charles Suaud ».

«…le temps et l'espace sont souvent totalement organisés autour de la compétition sportive. En conséquence, certains sportifs décrochent au niveau de leurs études, se désocialisent des pratiques ordinaires et s'isolent ».

« …au moment de l'arrêt du sport de compétition, il y a des sportifs qui ne se reconvertissent pas et restent dans le monde du sport après leur retraite, deviennent entraîneur par exemple. Parmi eux certains, n'y arrivent pas et peuvent donc être en souffrance.
D'autres ont besoin et ont la possibilité de changer de vie et de se couper complètement de leur sport. Mais cela suppose des ressources, culturelles, en général ».

«…..le sportif de haut niveau vit dans un monde à part, dans un monde extraordinaire. Après une parcelle de gloire et de célébrité, il s'agit ensuite de s'intégrer dans un nouveau monde et de reconstruire une nouvelle identité, qui ne soit pas seulement celle d'un ancien champion. Il faut aussi accepter l'anonymisation, le rétrécissement de sa surface sociale ».,

« …pour mieux appréhender les éventuelles souffrances au moment de l'arrêt, il faut préparer la reconversion ou l'arrêt en amont. C'est notamment par le maintien de liens dans des univers sociaux différents, la poursuite de la scolarisation, l'importance de se prendre en charge et d'éviter de vivre sa carrière en tant qu'assisté que se prépare l'arrêt d'une carrière sportive ».


Sylviane Berthod, ancienne skieuse, membre de l’équipe suisse

« …au moment de décider, tu te sens au bord du précipice… »
« .. tu es tout seul, le monde du ski ne s'intéresse plus à toi dès lors que tu n'es plus un produit à vendre ».
« …je n'en parlais pas aux autres filles, car je ne voulais pas donner des signes de faiblesse
« …tu fais le deuil de cette sensation d'être dans un portillon de départ, et de t'élancer à plus de 120 km/h sur une piste en excellent état, avec du matériel de pointe et la sécurité nécessaire ».

Georges-André Carrel, responsable du service des sports de l’UNIL, entraîneur

 « …en sport étude, on explique aux jeunes pourquoi on leur fait faire tel ou tel entraînement, ils doivent être conscients. Et parler de la retraite va dans le même sens ».
« …on devrait faire l'effort en Suisse de mettre les meilleurs entraîneurs auprès des plus jeunes… »
« Quand j'ai perdu mon père, j'ai compris que ça relativisait n'importe quelle balle de match ».


Bruno Boscardin, cycliste professionnel de 1993 à 2000

« …j'ai fait le yoyo pendant deux ans avant de décider d’arrêter ».
« …les valeurs, on les a en soi, qu'on soit sportif professionnel ou pas ; après, elles ne changent pas ».
« …je veux transmettre le message d'un cyclisme de qualité, propre… »
«…pour moi il est important de redonner un peu au cyclisme ce qu'il m'a apporté, au travers de ma fondation, notamment… »

www.fondationbrunoboscardin.ch


Pour conclure :

Sylviane Berthod :

«    on a beaucoup noirci la reconversion durant cette conférence, mais c'est aussi une chance incroyable que nous avons de mener une première carrière et de pouvoir, à 30 ans, recommencer une deuxième vie ».

Georges-andré Carrel :

« …la retraite, c'est quelque chose qui se prépare tout au long d'une carrière ».