Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates
Politique

Solidarité dans tous ses états ! - Discours de Thierry Durand, Conseiller administratif, du 24 février 2012

Mesdames et Messieurs les représentants des autorités communales,
Mesdames et Messieurs les représentants des associations,
Chères habitantes et chers habitants de Plan-les-Ouates
Mesdames et Messieurs,

C’est avec un grand plaisir teinté d’une certaine fierté que j’ai l’honneur, au nom des autorités de Plan-les-Ouates, d’inaugurer l’édition 2012 du Forum sur les droits humains.

Comme lors de la précédente édition, il y a 4 ans, le thème de ce forum est "La solidarité dans tous ses états !" avec un point d’exclamation.

On pourrait se demander s’il ne s’agit pas de « l’état de toutes les solidarités », plus descriptif. En effet, la commune de Plan-les-Ouates s’est dotée d’un règlement, accessible sur son site internet, qui prévoit que tous les 4 ans, une manifestation soit organisée pour montrer à la population ce que fait la commune dans ce domaine.

Son action se déploie principalement par l’octroi de subventions à différentes associations qui œuvrent dans différents secteurs (coopération, quart-monde, droits humains, aide humanitaire, aide au développement), et le Conseil municipal accepte, chaque année, d’octroyer environ 0,9 % du total de ses dépenses à cette action. En 2012, cela représente plus de 700'000 F et nous avons le devoir de présenter à la population ce qui en est fait.

Cette année, ce forum est axé autour des droits humains car il est paru important de mettre en valeur ce qui est fait dans ce domaine, qui nous touche plus directement. Les droits humains sont donc les droits fondamentaux auxquels nous aspirons toutes et tous, que ce soit le droit à l’éducation, le droit au logement, le droit des enfants, pour n’en citer que quelques uns.

De plus, Genève joue un rôle particulier dans ces thématiques puisque Genève est le creuset de nombreuses décisions liées aux droits fondamentaux, pensons notamment aux Conventions de Genève et souvenons-nous que c’est à Genève que siège le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Dès lors, il nous est paru pertinent de se questionner durant ce forum sur la responsabilité qu’une collectivité locale se doit d’assumer pour appliquer ces droits au quotidien.

Le thème de ce forum pourrait dont se métamorphoser comme « Le solide Etat dans toutes son aridité » !

Je suis néanmoins convaincu que les débats et discussions qui se dérouleront nous montreront que l’Etat est solide, certes, mais qu’il n’est pas si aride que ça, en particulier à Plan-les-Ouates, ce qui me réjouit.

Ce festival s’organise cette année autour de 3 thèmes principaux : une exposition, des espaces d’échanges et des animations culturelles, artisanales et culinaires:

  • une exposition d’abord qui a pour but de mettre en valeur les associations qui ont été subventionnées par la commune et leurs projets, et d’informer et de sensibiliser la population locale et les élu-e-s sur les thématiques des droits humains. Trente associations sont présentes et je vous encourage à dialoguer avec elles !

 

  • Des espaces d’échanges ensuite avec les partenaires politiques, institutionnels et la société civile. En particuliers :
  1. Une Table ronde qui se déroule dans quelques instants sur le thème « Les droits humains au quotidien. Le rôle des communes : acteur ou bailleur ? ». Je remercie en particulier Madame Margot Brogniart de la FIAN Suisse, pour l’organisation de cette table ronde ainsi que les deux conseillers municipaux qui y participent : Eric Gardiol et Jean-Michel Meylan.
  2. Un Café-discussion  qui se déroulera demain matin dès 9h30 avec le thème: "Droits humains : boussole ou illusion ?" qui traitera de la précarité à Genève. Cette matinée a été mise en place en collaboration avec le Réseau Démos et la Haute Ecole de Travail Social de Genève. Nous aurons également le plaisir de compter sur la participation de Monsieur Dominique Froidevaux, Directeur de Caritas Genève. Il reste encore des places, et je vous encourage à y participer, les inscriptions seront possibles sur place.
  3. La projection, en avant première genevoise, d’un Film « Our School », demain à 16h00, en collaboration avec le Festival du Film et Forum International sur les droits humains (FIFDH) que nous remercions chaleureusement pour sa grande aide. Ce film parle de l’intégration des enfants Roms dans les écoles roumaines. Il sera suivi d’une discussion en présence de la réalisatrice Madame Miruna COCA-COZMA et de l’association communale Sangeorgiu de Padure.

 

  • Et enfin, des animations culturelles, artisanales et culinaires :
  1. Avec une chorale multiculturelle et de la danses : « les Chants de la terre ». Ce spectacle qui sera présenté toute à l’heure a été créé par des habitants et habitantes de la commune qui sont devenus choristes. Il a été mis sur pied spécialement pour cette manifestation. Grand merci à Ingy qui a œuvré activement pour mobiliser les habitants et à Patricia Tondreau qui en a été la « cheffe d’orchestre » et évidemment un merci spécial à ces habitantes et habitants qui n’ont pas ménagé leur enthousiasme pour présenter ces « chants de la terre ».
  2. Ensuite, nous aurons le plaisir d’entendre Les Dhoad « Gypsies of Rajasthan » qui nous présenterons musique et danse, en présence d’un fakir cracheur de feu !
  3. Demain, dès midi et demie, un Atelier pochoir/graf sur T-Shirt tenu par l’association DESSTRESS et les jeunes de Plan-les-Ouates (en collaboration avec les TSHM, travailleurs sociaux hors-murs)
  4. Demain, de 14 à 16h, un Rallye de la solidarité destiné aux enfants de 6 à 12 ans, est organisé par le JAPLO en collaboration avec les associations.


L’organisation de ce forum n’aurait pas été possible sans le concours de nombreux intervenants.

Les services communaux, qui tous ont travaillé d'arrache-pied pour mettre en musique ces différents thèmes et pour mobiliser les associations et la population.

Je suis fier de leur travail qui démontre que nous pouvons faire de belle chose ensemble. Que ce soit la mise à disposition des lieux, intendant compris (merci au service construction et merci Paco), la qualité de la décoration (merci au service des espaces verts), les volutes sonores du Radjastan (merci au service culturel), la mobilisation des enfants qui n’aurait pas été possible sans l’action du service des écoles (merci à lui qui a en outre organisé le déplacement des restaurants scolaires pendant cette période), le « back office » invisible par définition, mais indispensable que ce soit pour la communication et la logistique (merci au secrétariat général), pour la sécurité (merci à la police municipale et aux pompiers) et pour les finances (merci au service financier). Mais tout ça n’aurait pas été envisageable sans le travail engagé du service de l’action sociale et de la jeunesse, pilote de cette manifestation. Il a œuvré sans relâche depuis des mois pour que nous puissions vous présenter ce que fait la commune pour les droits humains. Je me permets d’adresser en outre un remerciement particulier à la cheffe de projet, Séverine, qui s’est investie sans compter pour que cette fête soit une réussite !

Nous avons pu compter également sur nos mandataires habituels: merci à Kim et à Laurence de Anni Plus, et merci à Caracol et son équipe pour les aspects techniques.

Avant de conclure, je me dois de rappeler l’ancrage communal de cette manifestation puisque je me réjouis de la grande implication des habitantes et des habitants qui y participent par la chorale, les stands de nourritures, le stand apprentissage et des sociétés communales (Plein-les-Watts pour le bar, l’association Sangiorgiu de Padure, le Locados pour le stand crêpes, le JAPLO pour le rallye des enfants, l’association suisse enfance Erythrée, les TSHM pour l’atelier pochoir).

Un immense merci donc à vous toutes et tous qui avez rendu possible l’organisation de ce Forum par votre énergie et votre enthousiasme !

Au-delà de l’aridité évoquée toute à l’heure, il s’agit bien de la Solidarité dans tous ses états !

Je vous remercie de votre attention.