Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates
Sport

Les archives des conférences sur le sport

MERCREDI 7 mai 2014 - Aula EC A.-Stitlemann - 19 h 30 - ENTRÉE LIBRE

"Quand le sport dérape"

Quand on parle de dérives du sport, thème de la prochaine conférence-débat organisée par la commune de Plan-les-Ouates, on pense très vite au dopage. 

Mais ils sont nombreux les obstacle qui amènent le sport à déraper. Deux d'entre-eux sont mis en exergue, avec nos invités, ce mercredi 7 mai : les paris sportifs et la violence. Le lien entre ces deux thèmes : la vulnérabilité du sportif et la prévention que l’on peut mettre en place pour éviter toute atteinte, notamment auprès des jeunes. 

La violence, c’est celle des supporters autour des stades, mais aussi celle faite aux sportifs. Nous allons tout particulièrement nous pencher sur les violences physiques et psychologiques que peuvent subir les sportifs les plus vulnérables, les jeunes. Des abus de pouvoir de la part des entraîneurs : des phrases qui démolissent du type « tu es nul, tu n’y arriveras jamais » ou « sans moi tu n’es rien », jusqu’au atteintes physiques, les coups, voire le viol.

Marco Tuberoso, psychologue, coordinateur de la cellule romande de Mira, sera présent à Plan-les-Ouates, pour décrypter ces dangers pour les jeunes et pour présenter les différentes formes de prévention que les clubs sportifs ou centres de loisirs peuvent mettre en place. 

Pour parler des paris sportifs, nous avons fait appel au plus grand spécialiste du moment, Declan Hill. Ce journaliste a fait de l’investigation autour du crime organisé son fond de commerce. Et c’est tout naturellement qu’il s’est intéressé aux matches truqués et aux paris sportifs, car c’est bien dans les milieux du crime organisé que ces derniers prennent leur envol. Le Britannique se rend partout dans le monde, il suit la piste de l’argent, de ces sommes faramineuses qui gangrènent le sport à tous les niveaux. Il dénonce les matches arrangés au plus haut niveau, la dernière Coupe du monde par exemple, mais aussi, et cela est moins connu, dans les ligues inférieures et les rencontres juniores. Une information est d’ailleurs prodiguée aux qualifiés de compétitions internationales juniors. Cela devrait peut-être s’étendre aux clubs.

Pour faire le lien entre ces deux thèmes, pour prendre de la hauteur sur les dérives du sport, nous accueillerons également Georges-André Carrel, tout jeune retraité de la Direction du service des Sports de l’Université de Lausanne et de l’EPFL, mais toujours actif dans le monde du sport et attentif à sa probité. 

Nous tenterons avec nos trois invités de voir aussi ce qui marche, ce qui existe pour éviter les dérapages. L’idée est de faire de certains constats une force pour l’avenir du sport, pour le bien-être des futurs jeunes sportifs, toutes disciplines confondues. 

 

**********

13 mars 2014: « Entre rituels et superstitions »

Une joueuse de tennis qui ne marche jamais sur les lignes blanches entre deux points, un footballeur qui s'assied toujours au même endroit dans le vestiaire, un boxeur qui ne se sépare jamais d'un objet fétiche avant un combat, le golfeur avec ses «fameuses» routines. Ils ont tous leurs rituels, leurs superstitions.
Mais au-delà des croyances, il y a le geste répétitif, qui permet de se concentrer, d'entrer dans une bulle de concentration. Rafael Nadal semble avoir des tics, pour ne pas dire des tocs, mais chaque geste répétitif est un instant de contrôle de la situation. Nous parlerons de ces gestes irrationnels ou au contraire très étudiés en terme de travail mental avec nos invités.


Intervenants :
Boris Gojanovic, docteur en médecine, médecin chef à la haute école fédérale du sport à Macolin
Jean-Marc Tonus, champion du monde de full-contact, champion Suisse de tennis senior
Jérémy Jaunin, basketeur (Lions de Genève, LNA)

flyer de la conférence

 

**********

28 NOVEMBRE 2013 - Aula EC A.-Stitlemann - 19h30 (!! Attention changement de date)

"Sport et respect de l'environnement sont-ils compatibles?" 

La notion de développement durable est présente, plus que jamais auparavant, dans les préoccupations de nombreux acteurs du sport. Les organisateurs s’interrogent sur l’impact que leur manifestation sportive peut avoir sur l’environnement. Certains intègrent déjà les normes sociales et écologiques du développement durable dans leur organisation. De leur côté, les collectivités publiques se posent les mêmes questions au moment de la construction d’infrastructures sportives.

Question :

Comment intégrer la notion de durabilité dans l’organisation d’une manifestation sportive ?
Comment concilier  les exigences de plus en plus élevées des fédérations en matière d’installations sportives et le développement durable ?

Intervenants :

Jean-Louis Bottani, Président du comité d’organisation de la course de l’Escalade ; Jean-Pierre Kratzer, directeur de l’ institut équestre national d'Avenches (IENA) 

 

************* 

 

14 septembre 2013: "Sport et bénévolat : la fin d'une histoire ?"

Le sport populaire, mais aussi le sport d'élite, peuvent-ils survivre à la diminution des vocations parmi les bénévoles ? Pour entraîner, guider les spectateurs vers leur place, véhiculer ou tenir les comptes, servir à la buvette ou présider... C'est tout un monde qui s'active, en coulisses, pour faire perdurer les clubs et les manifestations sportives. Par passion pour le sport, parce que l’un de leurs enfants est intégré dans la structure, par volonté de participer à une activité sociale... Mais ne se dirige-t-on pas vers une société plus individualiste où le don de soi s'érode? Et si oui, le sport peut-il en réchapper? Nos invités débattent... Bénévolement !

Intervenants :

Philippe Rupp, responsable informatique, il collabore au programme « Volontaires sportifs » de la Ville de Lausanne ; Alain Sourgens, vice-président des Lions de Genève (basket) ; Jean-Marc Antiglio, membre fondateur et ex-président du VBC Plan-les-Ouates, très actif dans le sport associatif ; Yann Muller, responsable des arbitres et joueur au Geneva Whoppers (Foot US)

 

********** 

“Parents de sportifs: un sacré métier!”

Jeudi 2 mai 2013 à 19h30

Aula EC A.-Stitelmann


Etre parents de sportifs est un métier à part entière. Lorsqu’un jeune se lance - ou est poussé – dans une carrière sportive dont il ne connaît pas l’issue, c’est toute sa famille qui s’implique. L’investissement en temps, en énergie et en argent bien sûr est considérable. Les parents se retrouvent constamment devant des questions à choix multiples :

  • Faut-il pousser son enfant vers l'excellence ou le laisser évoluer à son rythme au risque qu'il abandonne?
  • Quelle place trouver auprès des entraîneurs ?
  • Jusqu’où peut, ou doit aller l’engagement des parents ?
  • Taxi, sponsor, entraîneur, psychologue… reste-t-il de la place pour le papa ou la maman au milieu de tous ces rôles?

Intervenants:

Michel Pont, sélectionneur adjoint de l’équipe Suisse de football, (sous réserve),
Jean-François Regali, ex-joueur de Ligue nationale de hockey sur glace, père d’un jeune tennisman prometteur,
Dr. Roberta Antonini Philippe, Docteur en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, chargée d’enseignement à l’Institut des sciences du mouvement et de médecine du sport (ISMMS).  

**********  

“Le sport au féminin”

Jeudi 7 mars 2013 à 19h30

Aula EC A.-Stitelmann


Aux Jeux Olympiques 2012 et dans les manifestations en général, le nombre d'athlètes féminines égale désormais celui des athlètes masculins. Pourtant, on ne compte que 20 % de femmes dans les instances sportives supérieures.

  • Quelle est l'histoire des femmes dans le sport ?
  • Sont-elles respectées lorsqu'elles entraînent, arbitrent ou président aux destinées de garçons et de clubs?
  • Qu'apportent-elles au monde du sport ?
  • Comment les médias parlent-ils du sport au féminin ?

Les intervenantes:

Lucie Schoch, docteure en Sciences du sport à l’Institut des sciences du sport de l'Université de Lausanne (ISSUL),
Nabila Mezzanotte
, co-présidente du Lancy FC, après avoir passé 10 ans à la tête du Lancy sport FC,
Sybile Bonvin, responsable du service des sports de la Ville de Genève,
Elena Santiago, présidente de l’Association Genevoise de badminton et vice-présidente de l’Association Genevoise de sports (AGS).

Pour en savoir plus: Interview de Lucie Schoch dans le magazine Ouverture de décembre 2012

**********  

“Le sport senior: entre qualité de vie et performance”

Jeudi 8 novembre 2012 19h30

Aula EC A.-Stitelmann


Après l’extraordinaire explosion de l’offre en matière de sport pour les enfants et adolescents, dans les années 60-70, et qui se poursuit encore aujourd’hui, apparaît une “nouvelle” catégorie de sportifs en plein essor: les seniors. Souvent sous l’impulsion des intéressés eux-mêmes, nombre de fédérations, d’associations proposent des activités spécifiques à cette “clientèle”.
Toujours plus actifs, plus jeunes, ils sont présents en tant que sportifs de loisirs ou dans les coulisses en tant que bénévoles indispensables au bon fonctionnement des clubs et des manifestations.
Pour certains, on les retrouve dans les compétitions comme sportifs de haut niveau.

Nous tenterons de répondre à des questions aussi variées que:

  • Y-a-t-il un âge limite pour commencer une activité physique, ou un âge au-delà duquel on ne progresse plus, quel que soit son propre niveau de performance?
  • La pratique régulière d’une activité physique a-t-elle réellement des effets sur la longévité et la qualité de vie des seniors?
  • Quelle est l’offre actuelle en matière de sport pour les seniors et comment a-t-elle évolué au fil du temps?
  • Qui sont les seniors qui donnent de leur temps en tant que bénévoles et pourquoi?
  • Quelles difficultés rencontre-t-on dans la promotion du sport auprès des seniors?

Les intervenants:

Martine Sumi, présidente de Gymnastique senior Genève,
Dr Gérald Gremion, médecin chef du Swiss Olympic Medical Center (SOMC), affilié à Swiss Olympic, médecin adjoint au Département de l’appareil locomoteur du CHUV, grand sportif lui-même (cyclisme, course à pied),
Pierre Bacle, responsable du mouvement senior de l’Association Genève Tennis,
Jean-Louis Bottani, président du comité d’organisation de la Course de l’Escalade.

**********  

“Ils y étaient! ”

Samedi 15 septembre 2012 à 11h00

Centre sportif des Cherpines


Une dizaine de sportives et sportifs genevois ont eu « l’insigne honneur » de représenter la Suisse aux JO de Londres cet été. Derrière ce que nous nous accordons tous à considérer comme une chance, il y a du travail, des choix, des sacrifices, des désillusions. Pour autant, la perspective d’une participation aux JO est une source de motivation, de dépassement de soi, sans égal. Ils et elles viennent nous raconter cette aventure olympique que le quidam vit à travers son petit écran et à qui il manque toujours un petit quelque chose pour comprendre, ressentir ce que les athlètes venus du monde entier vivent quinze jours durant.

Les invités:

Swann Oberson (natation en eau libre) championne du monde 2011 (5km),
Juliane Robra (judo) 3ème lors des Championnats d’Europe 2012 et 2010, 8 x championne de Suisse individuelle,
Lucas Tramer (aviron), 8ème lors du championnat du monde 2011, 3ème du championnat d’Europe 2010,
Elise Chabbey (canoe kayak), championne suisse junior et élite 2010 et 2011.  

**********  

"La force chez l’enfant et le cerveau au service du muscle"

Jeudi 10 mai 2012 à 19h.

Aula de l’EC Stitelmann, rte de base 24, 1228 Plan-les-Ouates

 

Pour cette dernière conférence-débat de la saison 2011-2012, nous tentons de mettre en résonnance deux thèmes apparemment différents, mais qui renvoient tous les deux à des questions, des notions, voire des valeurs qui nous interpellent, que nous soyons entraîneurs, enseignants, sportifs, parents de jeunes sportifs ou « simples passionnés » de sport.

 

Nos invités :

Le professeur Renato Manno est spécialiste en méthodologie de l’entraînement et maître de sport du Comité Olympique Italien (CONI). Licencié en biologie, il travaille auprès de l’Institut de Médecine du sport du CONI, où il intervient tant au Département des sciences du sport qu’au Département de réhabilitation. Depuis 2010 il coordonne le secrétariat scientifique de la commission technique du CONI.

Il a publié de nombreux travaux dans des revues techniques et scientifiques, ainsi que 7 livres dont : «Fondamentaux de l’entraînement» et «Entraînement de la force».

Le Pr Manno nous parle du développement de la force chez les enfants avec un éclairage nouveau sur une pratique inspirant parfois des doutes, voire de la méfiance. « Entraîner la force des jeunes n’est plus une possibilité désormais, mais une nécessité. Certes le corps peut présenter des fragilités, mais aussi des points de force, dont une grande aptitude à se modeler en fonction de ce que l’on propose.

Un des effets les plus utiles du travail de force consiste à renforcer l’appareil locomoteur, tendons, ligaments et muscles. La force musculaire a des caractéristiques qui apparaissent toujours plus centrales, pour son effet sur la coordination, la facilité d’apprentissage, son aspect préventif des blessures, ainsi que pour poser les fondements d’une prestation future de haut niveau.

La solution apparaît dans de nouvelles méthodologies attentivement étudiées, progressives, organisées et respectueuses des fragilités, des étapes spécifiques du développement tout en sachant que le jeune athlète s’adapte, apprend. S’il obtient de bons résultats, tout va bien, il est motivé, devient sportif et peut-être pour sa vie entière.

L’entraînement de la force physique peut provoquer cette motivation. Mais le vrai déclencheur est la connaissance, la conscience que doivent avoir les entraîneurs qui ont, certes, une fonction spécifique en terme de résultats mais aussi une fonction sociale. Ils peuvent, en préparant des personnes plus solides non seulement physiquement mais aussi mentalement, diminuer les maladies.»

*****

Docteur en neurosciences et diplômé en psychologie cognitive expérimentale, Jérémy Grivel est spécialiste du fonctionnement du cerveau et de l’analyse du comportement. Chef de projets de recherche en psychiatrie au Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV), il est également cofondateur de l’agence de conseils axess, spécialisée en stratégies d’influence du comportement.

Au travers de questions simples, parfois cocasses comme pourquoi est-on essoufflé rien qu’en y pensant? Comment devenir plus fort sans lever le petit doigt ? Comment apprendre des mouvements complexes sans quitter son canapé ? Pourquoi les petits gros ont-ils plus de risques que les autres enfants de se faire renverser en traversant la route ? Comment le fait de faire un «moonwalk» peut-il influencer notre façon de penser ? Que dire à la place de «et 1 et 2 et 1 et 2» pour que cela soit vraiment utile ?

Le Dr Grivel nous parle des effets de la pratique de l’imagerie motrice sur le cerveau et le corps, de ceux du corps sur le cerveau ou encore de ceux du langage sur le corps.

*****

Nicolas Von Burg est expert Jeunesse et sport, branche tennis, professeur et entraîneur de tennis. Il est également au bénéfice de plusieurs certifications en coaching et préparation mentale, telles que enseignant en PNL (Society of NLP), praticien en hypnose Eriksonienne, coach sportif professionnel, sport et préparation mentale. Il travaille aujourd’hui comme coach, préparateur mental et formateur. Il a entraîné et coaché plusieurs dizaines de sportifs au niveau
national et international (ski, snowboard, tir à l’arc, escrime, hockey sur glace, équitation, voile, rugby et tennis notamment).

Nicolas Von Burg s’est inspiré de ses expériences de joueur de haut niveau, d’entraîneur dans différents pays, différentes structures et de formateur en coaching pour développer une méthodologie novatrice.

Au travers de la méthodologie qu’il développe et applique au sein de l’académie de tennis Quarantezéro, il partage son approche très concrète de l’enseignement et de l’entraînement. En plaçant l’élève en général et l’enfant en particulier au centre de la méthode, il part notamment du postulat que chacun dispose en lui des ressources nécessaires à l’atteinte de ses objectifs et que l’on apprend autant, si ce n’est plus, en ratant qu’en réussissant.Sous des airs de grande banalité, cette dernière proposition n’est, pour autant, admise qu’en surface.

Au moment du bilan, la non atteinte de l’objectif est un échec et rien d’autre!! Or, la méthodologie dont il est question va au bout de la démarche et défend «sincèrement», entre autres, l’idée que l’on apprend de ses erreurs.

**********

« L’enseignement public et le sport à genève »

Jeudi 8 mars 2012 à 19h30

Aula de l’EC Stitelmann (rte de base 24, 1228 Plan-les-Ouates)

 

L’enseignement public compte parmi ses missions l’éducation physique des écoliers, élèves et étudiants, dont il a la charge.

Il la définit de la façon suivante : « Le Département de l’instruction publique de la culture et du sport (DIP) vise trois objectifs en matière d’activité sportive:

  • garantir l’éducation physique à l’école
  • promouvoir le sport pour tous
  • soutenir les jeunes qui souhaitent s’engager dans une carrière sportive en parallèle à leurs études ».

Dans ce cadre, le programme « sport-études » et l’Education Physique Individualisée (EPI) sont deux programmes proposant une offre spécifique et adaptée à un certain nombre d’élèves.

 

Questions :

 

Le système proposé en matière d’éducation physique et de sport est-il adapté et suffisant ?

Un enseignement plus individualisé est-il nécessaire pour éviter l’exclusion, si oui qu’existe-t-il à Genève ?

Poursuivre une carrière sportive tout en menant ses études avec succès, est-ce possible ?

Comment et en quoi le nouveau programme « sport-études » qui entrera en vigueur à la rentrée 2012 répondra-t-il aux besoins des sportifs et des fédérations?

Ce système est-il trop sélectif ou au contraire trop peu ?

Quelles relations les instances scolaires entretiennent-elles avec les milieux sportifs ?

Les intervenants:

Olivier Mutter, directeur cantonal du sport (DIP)
Cyril Brungger, coordinateur cantonal du programme « Sport-études »
Denis Grobet, vice-président de l’Académie Hope-GBA (basket)
Corinne Casagrande et Sylwia Usuwska-Chesneau, enseignantes en éducation physique, initiatrices du programme EPI (Education Physique Individualisée)

********** 

« Boire avant d'avoir soif? Et les vitamines? Anciennes questions et nouvelles réponses. »

24 novembre 2011

Aula de l'EC Aimée-Stitelmann le jeudi 24 novembre à 19h30

« Dans le sport il y a à boire et à manger …. On entend souvent dire qu'il faut boire avant d'avoir soif lorsque l’on fait du sport. Ce slogan, devenu pratiquement un dogme, a été remis en question par les résultats de recherches scientifiques récentes. En fait, trop boire pendant l'effort peut même être dangereux pour la santé. Dans le même ordre d’idées, nombreux sont les sportifs qui pensent avoir besoin d’un apport de vitamines et prennent des compléments vitaminés. Là encore, de récents travaux montrent que cela peut déboucher sur des effets inverses à ceux recherchés».

Conférencier: Dr Bengt Kayser
Médecin et professeur ordinaire à la Faculté de médecine de l'Université de Genève, directeur de l'Institut des sciences du mouvement et de la médecine du sport.

**********

"Qu’est-ce que la performance? Et quel est son prix?"

Jeudi 5 mai 2011 à 19h30

Aula de l'école Aimée-Stitelmann, route de Base 22, 1228 Plan-les-Ouates

La recherche de la performance est source de développement personnel (force de caractère, force physique, travail, dépassement de soi, etc.), mais aussi à l’origine de déviances possibles (corruption, tricheries, dopage, risque de recrutement «sauvage» dans des pays en voie de développement, …).

Questions:

  • Doit-on privilégier le résultat avant tout autre chose ?
  • Les records: la gangrène du sport ?
  • Quelles sont les valeurs véhiculées par la recherche de la performance ?

Les intervenants:

  • Isabelle Queval, philosophe, chercheur au CERSES (centre de recherche sens, éthique, société), enseignante à l’Université Paris Descartes, ancienne joueuse de tennis de haut niveau,
  • Martial Saugy,directeur du laboratoire de lutte anti-dopage suisse,
  • Jon Fergusson, entraîneur de basket, professeur d’anglais écrivain, philosophe.

********** 

«Soutien aux jeunes sportifs; comment sont-ils aidés et par qui ?»

Jeudi 3 mars 2011 à 19h30

Aula de l'école Aimée-Stitelmann, route de Base 22, 1228 Plan-les-Ouates

Un jeune sportif désireux de se lancer dans une carrière sportive est confronté à de nombreux défis. Vouloir faire son chemin dans le sport d’élite demande de savoir «taper aux bonnes portes», afin d’obtenir une aide financière, d’autant que pour les parents, l’engagement est souvent très lourd (finances, emploi du temps, les autres enfants, ….).

Questions:

  • Quels leviers un jeune sportif peut-il activer ?
    Le sport de haut niveau n’est-il que l’affaire d’institutions privées ?
    L’environnement du jeune sportif est-il propice au développement d’une carrière sportive ?

Les intervenants:

  • Xavier Blanc, directeur de l’Aide Sportive Suisse, section romande,
  • Olivier Carrard, président du Panathlon Club de Genève,
  • Michael Kleiner, secrétaire général au département de l’instruction publique de la culture et du sport du canton de Genève,
  • Sandrine Meyer (Plan-les-Ouates), vice championne du monde de télémark,
  • Christian Febo, président du club de natation de Plan-les-Ouates et père de Jean-Baptiste, cadre national de natation.

Extraits de la conférence à télécharger

**********  

«Sport et développement durable sont-ils compatibles ?»

Jeudi 2 décembre 2010 à 19h30

Aula de l'école Aimée-Stitelmann, route de Base 22, 1228 Plan-les-Ouates

La notion de développement durable est présente, plus que jamais auparavant, dans les préoccupations de nombreux acteurs du sport. Les organisateurs s’interrogent sur l’impact que leur manifestation sportive peut avoir sur l’environnement. Certains intègrent déjà les normes sociales et écologiques du développement durable dans leur organisation. De leur côté, les collectivités publiques se posent les mêmes questions au moment de la construction d’infrastructures sportives.


Question:

  • Comment intégrer la notion de durabilité dans l’organisation d’une manifestation sportive ?
  • Comment concilier les exigences de plus en plus élevées des fédérations en matière d’installations sportives et le développement durable ?
  • Dans quelle mesure peut-on intégrer la question sociale, partie intégrante de la notion de développement durable dans le sport ?

Les intervenants:

  • Jean-Loup Chappelet, directeur de l’IDHEAP (Institut des Hautes Etudes en administration publique),
  • Mohamed Fedel, responsable de la commission «développement durable» du comité d’organisation de la Course de l’Escalade,
  • le futur responsable de la commission «développement durable» du CSIO de Genève,
  • Laurent Seydoux, Conseiller administratif de la commune de Plan-les-Ouates, en charge des sports et des constructions.

**********

«La reconversion des sportifs; quelle vie après le sport ?»

Samedi 18 septembre 2010 10h30

Aula de l'école Aimée-Stitelmann, route de Base 22, 1228 Plan-les-Ouates

Les sportifs d’élite rencontrent parfois des difficultés à donner une nouvelle orientation à leur carrière, après des années consacrées au sport de haut niveau. Peur de l’avenir, crainte de perdre leur notoriété et de retourner dans l’anonymat, manque de confiance en soi et de crédibilité face aux milieux professionnels en raison d’études arrêtées prématurément, difficulté à faire reconnaître dans le monde économique les valeurs pourtant importantes développées dans une carrière sportive sont autant de défis pour une reconversion à laquelle les sportifs ne sont peut-être pas préparés.


Questions :

  • Comment préparer un sportif, dès le plus jeune âge, à sa future reconversion ?
  • Quelles structures existe-t-il et remplissent-elles leur rôle ?
  • Comment valoriser ses compétences (définition d’objectifs, persévérance pour les atteindre, capacité à surpasser l’échec, à travailler en équipe, etc.) ?

Les invités pressentis:

  • Georges-André Carrel, directeur du service des sports de l’UNIL et de l’EPFL,
  • Fabien Ohl, directeur de l’Institut des sciences du sport de l’UNIL,
  • Sylviane Berthod, (ski) championne du monde junior, championne suisse,
  • Bruno Boscardin, (cyclisme) professionnel de 1993 à 2000, Rolex

Extraits de la conférence à télécharger

Le thème de la conférence de samedi a été repris surLéman Bleu le mardi 21 septembre à 18h00. Pour voir l'émission: site internet de l'émission