Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates
Territoire

L'ALUMINIUM

            

 

 un peu d'Histoire 

L'aluminium est un métal extrait du minerai de bauxite, découvert en 1821 près du village des Baux de Provence. Cette découverte tardive s’explique par le fait que l’aluminium n’existe dans la nature que sous forme de composés qui masquent sa composition métallique. Le plus connu de ces composés, l’alun, est utilisé depuis l’Antiquité. Mais ce n’est qu’au XVIIIe siècle qu’on isole et qu’on baptise la terre d’alun « alumine », et que l’on soupçonne qu’elle contient du métal.

Au XIXe siècle, divers chimistes européens tentent d’isoler l’aluminium avant les expériences décisives de Wöhler en Allemagne et Sainte-Claire Deville en France. Le premier procédé d’obtention de l’aluminium est coûteux, limitant dans un premier temps son utilisation à des objets de luxe. Il faudra attendre 1886 pour voir une production industrielle qui permettra d’obtenir de l’aluminium de manière beaucoup plus économique. Il va s’imposer chez tous les producteurs et est toujours utilisé aujourd’hui.

La collecte à Plan-les-Ouates

L’aluminium se récupère dans le même conteneur que le fer-blanc sur la commune dans 10 points de collecte.

La population trie plus volontiers le fer blanc que l’aluminium qui termine souvent dans les ordures ménagères. L’aluminium et le fer blanc se récupèrent dans le même conteneur dans les points de récupération de la Commune.

Récupérer l’alu, c’est :

  • Contribuer à diminuer l'extraction de minerais, qui est polluante.
  • Economiser 95% d'énergie par rapport à sa production de métal primaire..
  • Préserver les réserves d'alumine qui ne sont pas infinies car incinéré avec les ordures ménagères, l'aluminium fond et se retrouve perdu pour toujours.
  • Limiter le nombre de mines de bauxite qui sont à ciel ouvert.
  • Préserver des sites naturels (forêts tropicales humides).

 

Que faut-il récupérer ?               

Il existe, dans le ménage, deux grands types d’objets en aluminium :

  • Les emballages : canettes, feuilles d’alu, tubes (mayonnaise, moutarde), barquettes pour plats, bombes aérosol vides, barquettes de nourriture pour animaux, etc.
  • Les ustensiles : casseroles, passoires, moules à cakes, capsules de café, cintres, bâtons de skis, articles de camping, gourdes, jantes de bicyclettes, etc.

Que devient-il ?

L’aluminium récupéré, une fois débarrassé de toute impureté, est fondu puis moulé en lingots qui seront utilisés pour divers usages (automobiles, appareils électroménagers, construction, etc.).

Conseils de Kitritou :

  • Plier l’objet, s’il reste courbé, il s’agit d’aluminium.
  • Jeter aux ordures ménagères les matériaux composites (alu-plastique, alu-carton) comme les briques de lait, briques de jus de fruits, etc., les sachets de soupe, de röstis, de sauce, les papiers de cigarettes, les emballages de beurre, etc.
  • Inutile de nettoyer les emballages vides ; rincez-les rapidement, si c’est indispensable.
  • Pour les ustensiles en aluminium, les déposer dans la tournée mensuelle de la ferraille (casseroles, bâtons de ski, étandage).

Par conséquent, il ne faudrait pas l’utiliser pour des produits de faible durabilité. Y penser en faisant ses achats et lors de son utilisation ! Si plusieurs types de conditionnement sont proposés pour des produits similaires, choisir de préférence les emballages en plastique ou en carton à ceux en aluminium. Dans votre quotidien, préférer le papier film en plastique aux feuilles en alu.

Pour plus d’infos :
Site du Service de géologie, sols et déchets sur l’aluminium

En plus détaillé :

comment trier l’aluminium


Publication :
Guide des déchets ménagers