Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates
Territoire

LE FER-BLANC

un peu d'histoire

L'invention du fer-blanc remonte au XIIIe siècle et est attribuée aux métallurgistes de Bohême et de Saxe. La première manufacture de fer-blanc en France est fondée en 1665 à Beaumont-la-Ferrière dans la Nièvre. D'autres s'installent, mais elles périclitent rapidement sous la concurrence des Anglais et des Gallois qui sont passés maîtres dans l'art de fabrication du fer-blanc.

Jusqu'à la révolution industrielle, le recyclage et plus généralement la réutilisation étaient pratique courante dans les ménages. Avant que la production de masse submerge le marché d'une multitude de matériaux et de produits différents, il était souvent plus avantageux de refaçonner des objets et de les réutiliser plutôt que d'en acheter de nouveaux. C'était principalement le cas pour les objets métalliques. 

Jusqu'en 1940, l'usage du fer-blanc pour conserve n'a fait que croître, tant en Suisse qu'à l'étranger, à ce point que la production mondiale des boîtes de conserves atteignit le chiffre de 15 milliards en 1940, soit 41 millions de boîtes par jour. Les denrées conservées étaient des plus variées : viandes (bœuf, porc), légumes, poissons, fruits, confitures, pâtés, champignons, etc.

La collecte à Plan-les-Ouates

Le fer-blanc se récupère dans le même conteneur que l’alu dans les 10 points de collecte de la commune.
Le tri des métaux est effectué par l’usine de traitement qui les sépare au moyen d’un aimant.

Récupérer le fer-blanc, c’est :

  • Préserver des sites naturels et les réserves de fer et d'étain.
  • Réduire la pollution atmosphérique de quelque 30%.
  • Economiser 60% d'énergie par rapport à sa production.

Que faut-il récupérer ?

Toutes les boîtes de conserve en fer-blanc peuvent être récupérées (conserves de légumes, fruits, poissons, nourriture pour chiens et chats, etc.), ainsi que tous les emballages en tôle d’acier qui portent le sigle « tôle d’acier recyclable » (boîtes de biscuits, de bonbons, couvercles de confitures ou de cornichons, boîtes à pilules, à crayons, à tabac, de peinture).

Que devient-il ?

Une fois récoltées, les boîtes de conserve sont acheminées par train vers l'usine qui va séparer l'étain de la tôle d'acier.

Les lingots d'étain seront utilisés pour la fabrication de nouvelles boîtes de conserve ou comme étain de soudure.

La ferraille sera refondue avant de servir à la fabrication de biens très divers (poêles à frire, tuyaux, tôles pour voitures, etc.) ou utilisée dans la construction.

Conseils de Kitritou

  • Eviter les emballages en privilégiant les produits frais de saison !
  • Inutile de gaspiller de l’eau pour nettoyer les boîtes de conserve, il suffit de bien les vider.



Pour plus d’infos :
Site du Service de géologie, sols et déchets sur le fer-blanc

En plus détaillé : comment trier le fer-blanc

Publication :
Guide des déchets ménagers