Site officiel de la commune de Plan-les-Ouates
Territoire

Espaces verts

Le réseau agro-environnemental

 

Le réseau agro-environnemental touche à différents domaines de notre territoire. Son objectif principal est le maintien et le développement des valeurs paysagères, naturelles et agricoles de la zone rurale des communes de Bardonnex et de Plan-les-Ouates (environ 8 km2).

Les principaux partenaires sont les agriculteurs, les deux communes concernées, le canton et diverses associations.

Il s'appuie sur différentes dispositions légales (fédérales et cantonales) qui encouragent les exploitants agricoles à mettre en place des surfaces extensives (notamment jachère, prairie, verger traditionnel, haie) parmi leurs cultures. En contrepartie à cet engagement volontaire pour la nature et le paysage, les agriculteurs peuvent bénéficier d'une compensation financière qui couvre le manque à gagner et les frais d'entretien de ces surfaces.

A plus large échelle et pour augmenter l'attractivité de ces surfaces pour la faune sauvage, leur disposition en "réseau" est fondamentale. Les exploitants qui s'impliquent volontairement dans cette démarche peuvent bénéficier d'un "bonus" lié à la qualité écologique.

Pour encourager cette mise en réseau, le canton (Service des forêts, de la protection de la nature et du paysage et Service de l'agriculture) finance l'animation du projet, à travers information et conseils aux agriculteurs.

De 2002 à 2004, la participation active des agriculteurs, des propriétaires fonciers, de Pro Natura (qui s'implique dans la revitalisation des vergers traditionnels) et des deux Communes auront permis la création de près de 30 nouvelles surfaces, allant du renouvellement d'allées de chênes ou de vergers à la mise en place de prairies ou de jachères fleuries.

Afin de rendre le projet plus lisible sur le terrain ainsi que pour veiller au respect des valeurs naturelles, certaines de ces surfaces seront mise en évidence par un petit panneau informatif.

Liens

Nature et paysage, corridors à faune

 

 

revitalisation des vergers à haute tige

Au-delà de ce premier volet du réseau agro-environnemental, ciblé sur l'encouragement à la mise en place de surfaces écologiques, d'autres aspects sont visés. L'un d'eux est la conservation des vergers traditionnels, un patrimoine agricole et paysager particulièrement remarquable pour la région.

Cet objectif comprend trois axes principaux :

  1. le renouvellement des vergers (avec de nouvelles plantations),
  2. l'entretien des arbres (taille et élagage),
  3. la valorisation des fruits.

Pro Natura est l'un des acteurs principaux de ce volet. Cette association a développé depuis 12 ans (soit bien avant le lancement du réseau) un partenariat avec les propriétaires et exploitants pour le renouvellement et l'entretien des fruitiers. Elle offre la plantation et la taille, en contrepartie d'un engagement du propriétaire à maintenir son verger (durée du contrat : 5 ans, renouvelables).

Les activités n’ont pas manqué : plantations réalisées sur 4 sites avec des classes primaires des écoles du Pré-du-Camp et de Compesières.

Durant toute l'année 2004, différentes activités invitant les habitants des communes à participer ont été programmée. En particulier, des journées visant la valorisation des fruits du verger seront proposées. Le calendrier provisoire comprend :

  • Une journée consacrée à la cerise à la fin juin;
  • Une journée "pruneaux" à l'occasion du jeûne genevois (début septembre) ;
  • Une activité autour des fruits à pépin en octobre ;
  • Des journées concernant la taille des fruitiers.

Liens

Pro Natura

 

Allée des poiriers

En collaboration avec la commune de Bardonnex, Plan-les-Ouates collabore pour la revitalisation de l’allée des poiriers de la route de Bardonnex. Un nouvel élément vient également s’intégrer dans ce projet, un cheminement piétonnier entre Arare et Bardonnex projeté par le DCTI.

Pour cela, M. Etienne constituera un dossier, avec un plan. Ce plan servira par la suite à la demande d’abattage. Plusieurs variantes doivent être étudiées : se mettre en retrait de l’alignement actuel, plantation en quinconce, prévoir les emprises nécessaires. M. Etienne fera le point de la situation sur la base de l’expertise de M. Joly et des mesures prises depuis sur le terrain.

Concernant les arbres plantés dans le cadre des compensations du syndicat d’améliorations foncières, certains n’existent plus. M. Meisser indique qu’il faut aussi réfléchir à la valorisation des fruits et mettre les gens, la commune, un agriculteur, une association. Il faut veiller aussi à pouvoir trouver les arbres en pépinière.

 

contact

Muriel Etter (m.etter@plan-les-ouates.ch)  022 884 64 30