Canicule : Quels conseils donner à nos aînés lors de grandes chaleurs ?

Boire, se rafraîchir, et cultiver la solidarité ! 

Les prévisions des climatologues sont sans appel: nous allons devoir apprendre à vivre avec des étés plus chauds et des épisodes caniculaires plus nombreux et plus intenses. Or les personnes âgées sont particulièrement sensibles aux grandes variations de température. En cas de fortes chaleurs, elles sont exposées aux risques de déshydratation et d'isolement. Voici quelques conseils simples pour leur permettre de traverser le mieux possible une canicule.

Alors que normalement la sensation de soif apparaît dès que l’organisme a besoin d’eau pour maintenir son équilibre, chez les personnes âgées, cette sensation intervient avec un certain retard.  Pour éviter une déshydratation, boire régulièrement reste le geste clé en période de canicule. Il ne faut donc pas attendre d’avoir soif pour boire! Pour compenser la perte en sels minéraux, on peut ajouter à son verre d'eau, 7 cuillères à café de sucre, une de sel et le jus d'une orange ou d'un citron. Plutôt que de compter les verres d'eau qu'on boit, une autre astuce peut être de remplir une carafe de 1litre et demi (minimum) en début de journée, ce qui permet ensuite de mieux se rendre compte de la quantité de liquide avalée.

Dans un contexte de fortes chaleurs, les personnes âgées produisent moins de sueur que les personnes plus jeunes. Leur corps a donc plus de mal à s'adapter aux élévations soudaines de température. Se rafraichir le visage, la nuque, les bras et les jambes plusieurs fois par jour à l'aide d'un linge humide contribue à faire baisser la température corporelle. Quand cela est possible, on peut aussi prendre une douche.

En restant chez soi pour fuir la chaleur, on court un autre risque: celui de s'isoler, ce qui peut avoir des conséquences sur notre santé psychique et physique comme nous avons pu le constater avec le confinement que nous venons de vivre. S'isoler, c'est se couper de nos liens sociaux, de nos amis et de notre famille. Mais c'est aussi se priver de pratiquer une activité physique et courir le risque de devenir sédentaire, ce qui à moyen terme aura des conséquences néfastes sur notre qualité de vie.

Pour toutes ces raisons, il est bienvenu d'activer les réseaux de solidarité qui existent dans la commune. Le Covid-19 aura eu au moins un effet positif: celui de nous faire prendre conscience du caractère précieux des relations de voisinage.

Cultivons cette solidarité aussi pendant la canicule !

Canicule
Utiliser un thermomètre dans votre logement
Date de mise à jour: 1 juin 2021