12 mai 2019

La Cour des Contes bat son plein

Le Festival propose une riche programmation pour sa 22e édition. Elle met à l’honneur les femmes, Les Mille et Une Nuits et bien d’autres surprises pour tous les goûts et tous les âges.

« Fantastiques, légendaires ou contemporaines, vous allez adorer qu’on vous raconte des histoires… » C’est ainsi que débute la vidéo de présentation de La Cour des Contes, dont la 22e édition a lieu du 3 au 12 mai 2019 à Plan-les-Ouates.

Le Festival propose en effet des contes pour tous les goûts et tous les âges, à commencer pour la série « Le conte au féminin » durant laquelle Alberto Garcia Sanchez pose son regard d’homme « blanc en plus, hétérosexuel en principe, avec un passeport européen, résident belge et de surcroît Catalan ! » sur la réalité des femmes dans « Elle et mon genre ». Dans un registre plus traditionnel, Anne Borlée raconte l’histoire de « Baba Yaga », une jeune fille dont on a éteint le feu intérieur.

Pour celles et ceux qui préfèrent s’évader au loin, la Cour des Contes invite à venir écouter cinq épisodes des « Mille et Une Nuits », avec Layla Darwiche dans le rôle des Shéhérazade. Un autre point fort du festival est la soirée best-of des contes de Gigi Bigot.

Les familles et les plus petits ne sont bien évidemment pas oubliés dans cette riche programmation, qui leur consacre 21 représentations, dont certaines accessibles dès l’âge d’un an. Elles sont complétées par divers ateliers et animations, dont une session d’illustrations de contes avec David Telese.

Pour ceux qui n’arriveraient pas à se décider parmi les 62 représentations proposées, la Carte Festivalier est avantageuse dès cinq spectacles. Pour les autres, divers forfaits, ainsi que le programme, sont disponibles en ligne sur le site www.lacourdescontes.ch.

A noter que tous les billets sont en vente à la Mairie de Plan-les-Ouates, sur le site internet ci-dessus et sur place, 45 minutes avant chaque représentation, dans la limite des places disponibles. Pour les spectacles et ateliers gratuits, la réservation n’est pas nécessaire : ils sont accessibles dans la limite des places disponibles, sauf pour l'atelier à Champ-Ravy et le spectacle à Saint-Julien-en-Genevois, pour lesquels il faut s’adresser directement auprès de ces structures.