23 août 2022

Tentatives d’escroquerie

Les escrocs ne manquent pas d’imagination, ils consacrent temps et énergie pour inventer de nouveaux stratagèmes et arriver à leur fin.

Régulièrement des mises en garde sont publiées afin de prévenir les personnes visées des actions en cours.

Il peut s’agir d’interlocuteurs se faisant passer pour des personnes travaillant aux impôts et réclamant une somme supplémentaire. Ou alors pour des policiers indiquant qu'un proche aurait provoqué un accident de la route et qu’il se trouverait devant un juge et aurait un besoin immédiat d’argent pour le sortir de cette situation.

Dans tous les cas, des réflexes simples doivent être appliqués :

  • Ne donnez jamais d’informations personnelles à des personnes que vous ne connaissez pas, ni votre adresse, ni votre date de naissance, ni vos codes…
  • Ne cédez pas à la panique ou à la précipitation sous prétexte d’une quelconque urgence, ils mettent la pression justement pour vous faire perdre vos moyens.
  • Demandez toujours un numéro où les joindre en retour, prétextant un temps de réflexion nécessaire. Généralement la conversation s’arrête à ce stade.
  • En cas de doute, appelez l’un de vos proches, la police cantonale ou la police municipale au 022/884.64.50.

Les personnes visées, souvent les aînés, le sont parce que les escrocs cherchent à utiliser la crédulité ou l’émotivité. N’oubliez pas que les services de l’état ou les grandes entreprises (banque, poste, assurance) ne demandent jamais de versement sans une facture et qu’ils sont toujours joignables sur une ligne téléphonique fixe.

La police rappelle également que toute personne ayant été victime d’une escroquerie ou qui en a subi une tentative peut joindre la Brigade de répression des cambriolages et vols (BRCV) au +41 22 427 71 20 pour déposer une plainte pénale ou effectuer un signalement. Il est également possible de passer par la ligne d’urgence de la police, le 117.