4 mai 2020

La Commune solidaire avec les plus vulnérables

Depuis le début du confinement, les aînés et les personnes vulnérables n’ont pas été laissés de côté: les travailleurs sociaux et le personnel administratif du Service de l’action sociale et de la jeunesse ont maintenu le lien avec eux par téléphone, pendant que des volontaires leur ont livré les courses.

Dès le début des mesures de confinement annoncées par le Conseil fédéral le 13 mars 2020, la Commune a mis en place un plan de solidarité. Son objectif consiste à offrir un soutien aux aînés et aux personnes les plus vulnérables afin qu’elles puissent rester chez elles, mais aussi à éviter trop d’isolement.

Parmi les services proposés, il y a tout d’abord la livraison des courses à domicile, mais aussi une écoute téléphonique ou un soutien pour toute tâche nécessitant un déplacement comme le courrier, les soins aux animaux ou encore les ordures ménagères. 

Dans un premier temps, un courrier a été envoyé aux 1'300 habitants de Plan-les-Ouates potentiellement concernés. Le service de livraison a connu une forte demande, avec nonante commandes effectuées entre le 16 mars et le 24 avril. Une quarantaine d’aînés ont en bénéficié. Ces livraisons ont été faites par des volontaires de l’administration communale, notamment au moyen de vélos cargo mis à disposition par la Commune. 

Le Service de l’action sociale et de la jeunesse a par ailleurs effectué plus de 300 appels en lien avec le COVID-19, dont plus de septante à des personnes âgées ou vulnérables. Privés de sortie, de contacts extérieurs, ainsi que de leurs loisirs habituels, de nombreux aînés souffrent de solitude durant le confinement. Et la situation se péjore souvent avec les semaines qui passent.

L’obligation de confinement a aussi donné lieu à des situations individuelles particulières. Chaque demande a été traitée au cas par cas et personne n’a été laissé de côté : qu’il s’agisse d’une aînée dont l’animal devait être amené d’urgence chez le vétérinaire, d’une famille nécessitant des jeux ou d’une personne vulnérable dans l’incapacité de se rendre à une déchetterie, les associations, les volontaires et les services communaux ont toujours répondu présents. 

A côté du plan communal, de nombreuses actions solidaires ont été menées. Il serait difficile de les mentionner toutes ici, mais les Scouts ont notamment effectué des livraisons de courses, ou encore les Amis du four à pain ont confectionné et offert des tresses pour les aînés. De nombreux voisins ont maintenu le contact et rendu des services aux personnes vulnérables et isolées. 

A noter que l’Imad a également renforcé son service de livraison de repas à domicile, qui a augmenté de 68% durant cette période. Quant au restaurant Le Ravy, il propose aussi, depuis le 28 avril, deux menus à livrer trois fois par semaine.

Autant de gestes qui ont fait plaisir, sorti des personnes de leur isolement et préservé la santé de toutes et de tous. Cette solidarité de tous les acteurs et à tous les échelons permettra aux plus vulnérables de tenir le coup sur la longueur durant la pandémie. Le plan de solidarité est dans tous les cas maintenu jusqu’à nouvel avis et tant que les mesures de distanciation sociales imposées par la pandémie seront en vigueur.