31 mars 2019

Fermetures à l’essai de la route de Bardonnex et du Pont-des-Vaulx

Dès le 8 avril, la circulation motorisée sera interdite, à certaines heures, sur le Pont-des-Vaulx ainsi que sur la route de Bardonnex, entre le giratoire de la Châtière et Arare-Dessous.

Aux heures de pointe, plus de la moitié du trafic qui traverse Plan-les-Ouates emprunte le réseau de quartiers situé dans le triangle route de Saint-Julien, autoroute de contournement et route des Chevaliers-de-Malte. Cette situation engendre des nuisances de plus en plus importantes pour les habitants et impacte considérablement leur qualité de vie. 

Afin de faire respecter la hiérarchie du réseau routier et de limiter ces désagréments, les autorités communales ont décidé de prendre des mesures. Ainsi, dès le 8 avril et pour une phase d’essai d’une année, la circulation motorisée sera interdite sur le Pont-des-Vaulx ainsi que sur le tronçon de la route de Bardonnex compris entre le giratoire de la Châtière et Arare-Dessous. Cette interdiction sera effective, y compris pour les habitants de ces secteurs, du lundi au vendredi de 6 h30 à 9 h et de 16 h à 19 h. Des contrôles sont d’ores et déjà planifiés pour veiller au respect de ces mesures.

Pour ne pas péjorer les activités des agriculteurs et des entreprises du secteur, l’accès sera garanti en tout temps aux véhicules agricoles et aux poids lourds de livraison desdites entreprises.

Ce projet aurait déjà dû être mis en œuvre en février 2018, mais un recours a retardé son démarrage. Ce dernier a été levé en décembre 2018. Les arrêtés de circulation nécessaires à cette mise à l’essai sont désormais en force. 

Dans le but d’établir l’impact de ces fermetures, des comptages de véhicules et des mesures de vitesses de circulation seront effectués durant cette année d’essai. Ces données pourront être comparées avec les comptages effectués dans le courant des mois de septembre 2017 et mars 2019. 

Les résultats seront présentés cet été lors d’une nouvelle séance publique au cours de laquelle les habitants du secteur concerné auront l’occasion d’échanger avec les autorités. 

A l’issue de cette période d’essai le Conseil administratif se prononcera sur une éventuelle pérennisation de la mesure.